My Own Memory Hole
Blog♯Linux

Gestion des DRM sous Raspbian Buster

Le passage de mon Raspberry Pi dans sa vieillissante version 2 à une version 4 m'a permis d'étendre les usages que je fais de ce nano-ordinateur, et notamment de pouvoir regarder myCanal – sans avoir à brancher un autre ordinateur sur la télé... – ou encore de basculer sur le lecteur web de Spotify lorsque ma discothèque personnelle ne me suffit plus.
Mais ces plateformes, comme tant d'autres, protègent leurs contenus avec des DRM qui ne sont pas pris en charge sur l'architecture ARM...

La solution la plus simple à mettre en œuvre, sous réserve que vous ayiez opté pour une version 32 bit de Raspbian, c'est encore de délaisser Chromium pour Vivaldi et de suivre leurs astuces pour une utilisation sur le Raspberry Pi, qui renvoie notamment à ce script.

On commence par récupérer le contenu du script :

wget https://gist.githubusercontent.com/ruario/19a28d98d29d34ec9b184c42e5f8bf29/raw/6ff95fa30a291319700b5a75dd558038d3e202c5/widevine-flash_armhf.sh

On le rend exécutable et on le lance :

chmod +x widevine-flash_armhf.sh && ./widevine-flash_armhf.sh

avant de suivre les instructions fournies :

sudo tar Cfx / widevine-flash-20200124_armhf.tgz
mkdir -p ~/.config/vivaldi{,-snapshot}/WidevineCdm
echo '{"Path":"/opt/WidevineCdm"}' | tee ~/.config/vivaldi/WidevineCdm/latest-component-updated-widevine-cdm > ~/.config/vivaldi-snapshot/WidevineCdm/latest-component-updated-widevine-cdm

Station météo Netatmo & WeeWX

Dans le cadre de la «digitalisation» de La Sculpture : les Pluies de Patrick Dubrac, nous cherchons à aller au-delà de ce que nous avons mis en place avec Le Calendrier des pluies, mis à jour mensuellement à partir des données météorologiques quotidiennes. D'où l'idée de développer un prototype associant une station météo Netatmo à un Raspberry Pi sur lequel serait installé WeeWX, un petit programme en Python qui permet d'interagir avec de multiples modèles de stations météo, de publier les données sur de multiples sites, de conserver les données dans des bases de données...

Cependant, le pilote pour les stations Netatmo (https://github.com/matthewwall/weewx-netatmo) n'est pas compatible avec la version 4 de WeeWX...

[EDIT : depuis, je suis parvenu à rendre compatible le plugin avec les versions 4 de WeeWX tel que présenté dans cet article ; certains éléments de cet article sont toujours valables, tels ceux consacrés à la base de données.]

On bascule donc sur la dernière des versions 3 de WeeWX disponibles, la 3.9.2 :

wget http://weewx.com/downloads/released_versions/weewx-3.9.2.tar.gz

On installe les dépendances nécessaires :

sudo apt install python-configobj python-pil python-serial python-usb python-pip python-cheetah python-ephem mariadb-client python-mysqldb

Puis on lance l'installation :

tar xvfz weewx-3.9.2.tar.gz
cd weewx-3.9.2
python2 setup.py build
sudo python setup.py install

L'ensemble des exécutables se trouve dans /home/weewx/bin/ ; le fichier de configuration est à l'emplacement /home/weewx/weewx.conf

On installe ensuite le pilote weewx-netatmo (https://github.com/matthewwall/weewx-netatmo) :

wget -O weewx-netatmo.zip https://github.com/matthewwall/weewx-netatmo/archive/master.zip
sudo /home/weewx/bin/wee_extension --install weewx-netatmo.zip

Puis on configure weewx :

sudo /home/weewx/bin/wee_config --reconfigure

On édite ensuite le fichier de configuration à la main  :

sudo nano /home/weewx/weewx.conf

On s'assure que nos identifiants Netatmo sont bien pris en compte et on bascule, dans la sous-section [[wx_binding]] de la section [DataBindings] sur une base de données MySQL :

database = archive_mysql

On crée une base de données avec les mêmes identifiants que ceux que nous avons indiqués dans la sous-section [[archive_mysql]] de la secion [Databases], par défaut :

    # MySQL
    [[archive_mysql]]
        database_name = weewx
        database_type = MySQL
sudo mysql -u root -p
MariaDB [(none)]> CREATE DATABASE weewx;
MariaDB [(none)]> CREATE USER 'weewx'@localhost IDENTIFIED BY 'weewx';
MariaDB [(none)]> GRANT ALL PRIVILEGES ON weewx.* TO 'weewx'@localhost;
MariaDB [(none)]> FLUSH PRIVILEGES;

Enfin, on fait en sorte que WeeWX soit lancé au démarrage comme un service :

cd /home/weewx
sudo cp util/init.d/weewx.debian /etc/init.d/weewx
sudo chmod +x /etc/init.d/weewx
sudo update-rc.d weewx defaults 98
sudo /etc/init.d/weewx start

Raspberry Pi : montage de partages réseau au démarrage

Sur mon Raspberry Pi sous Raspbian Buster, mes partages cifs ou nfs n'étaient par montés au démarrage, malgré l'option _netdev dans mon /etc/fstab et bien que mon Raspberry soit connecté en Ethernet ; je devais relancer la commande sudo mount -a après chaque démarrage pour accéder aux partages de mon NAS.
La raison en est simplement, très schématiquement, que le démarrage se fait sans même attendre que les interfaces réseau soient opérationnelles, et donc le serveur Samba est inaccessible.

La solution est toute simple : faire en sorte que le Raspberry Pi attende d'avoir paramétré le réseau pour finaliser le boot.

Il suffit de lancer l'utilitaire raspi-config

sudo raspi-config

puis d'aller dans « 1. System Options » > « S6. Network at Boot » et choisir l'option « Oui ».

Générer des playlists pour MPD avec les dernières pistes ajoutées

Afin de retrouver facilement dans ncmpcpp les dernières pistes ajoutées à ma bibliothèque, j'ai trouvé et adapté le script suivant.

nano ~/bin/lastaddedmpd
#!/bin/bash

cd /home/$USER/NAS/Musique
find . -type f -ctime -1 | egrep '\.mp3$|\.flac$' | awk '{ sub(/^\.\//, ""); print }' | sort -n > /home/$USER/NAS/Musique/playlists/$(date +%d-%m-%Y)_last_$1_days.m3u
chmod +x ~/bin/lastaddedmpd

Et on lance la commande lastaddedmpd avec pour argument le nombre de jours à prendre en compte.

MPD et Bluetooth sur Raspberry Pi 2

Afin d'utiliser pleinement mon « système multimédia » à base d'un NAS et d'un Raspberry Pi – qui commence à se faire vieillissant puisque dans sa vesion 2 –sur lequel tourne un serveur MPD, je souhaitais connecter via Bluetooth ce dernier à mon petit amplificateur Tangent Ampster BT.

Connexion Bluetooth

J'ai fait l'aquisition d'un dongle USB/Bluetooth TP-Link reconnu, dans mon souvenir, nativement sous Raspbian Buster, sous réserve d'avoir bien installé le paquet pi-bluetooth :

sudo apt install pi-bluetooth

Pour connecter l'ampli au Raspberry Pi, on utilise l'utilitaire en ligne de commande bluetoothctl : on commence par rechercher les périphériques disponibles (scan on), puis on fait l'appairage avec le bon device (pair) et on lui accorde notre confiance (pas d'authentification nécessaire, trust) avant de nous y connecter (connect) et de cesser la recherche (scan off) :

bluetoothctl 
Agent registered
[bluetooth]# scan on
Discovery started
[CHG] Controller 00:1A:7D:DA:71:15 Discovering: yes
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC RSSI: -71
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC TxPower: 4
[...]
[bluetooth]# pair FC:58:FA:14:27:BC 
Attempting to pair with FC:58:FA:14:27:BC
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC Connected: yes
[...]
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC ServicesResolved: yes
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC Paired: yes
Pairing successful
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC ServicesResolved: no
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC Connected: no
[bluetooth]# trust FC:58:FA:14:27:BC 
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC Trusted: yes
Changing FC:58:FA:14:27:BC trust succeeded
[bluetooth]# connect FC:58:FA:14:27:BC 
Attempting to connect to FC:58:FA:14:27:BC
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC Connected: yes
Connection successful
[CHG] Device FC:58:FA:14:27:BC ServicesResolved: yes
[Tangent Ampster BT]# scan off
Discovery stopped
[...]
[Tangent Ampster BT]# exit

Cependant, si à l'étape de la connexion à l'ampli, vous obtenez une erreur, il convient alors d'installer le paquet pulseaudio-module-bluetooth  :

sudo apt install pulseaudio-module-bluetooth

Ouvez ensuite le fichier /etc/pulse/default.pa et vérifiez aux alentours des lignes 65-67 que vous avez bien :

.ifexists module-bluetooth-discover.so
load-module module-bluetooth-discover
.endif

et ajoutez à la fin du fichier :

# automatically switch to newly-connected devices
load-module module-switch-on-connect

Lancez alors pulseaudio avec la commande pulseaudio -D après l'avoir tué si besoin (pulseaudio -k) puis relancez la commande connect dans l'outil bluetoothctl.

Configurer de nouvelles sorties dans MPD

Une nouvelle fois, je ne suis pas parvenu à configurer MPD pour qu'il utilise PulseAudio... On s'en tient donc à ALSA et au « Bluetooth Audio ALSA Backend » bluealsa que l'on commence par installer :

sudo apt install bluealsa

Puis on « crée » de nouveaux périphériques audio pour l'ensemble du système et de ses utilisateurs :

sudo nano /etc/asound.conf
pcm.tangent {
    type plug
    slave {
        pcm {
            type bluealsa
            device FC:58:FA:14:27:BC
            profile "a2dp"
        }
  }
  hint {
    show on
    description "Tangent Ampster BT"
    }
}

pcm.jblgo {
  type plug
  slave {
    pcm {
      type bluealsa
      device 78:44:05:61:4C:17
      profile "a2dp"
    }
  }
  hint {
    show on
    description "JBL Go"
  }
}

On en vient ensuite à la configuration de MPD auquel on doit déclarer les nouvelles sorties à utiliser :

audio_output {
        type            "alsa"
        name            "Tangent Ampster BT - ALSA Bluetooth"
        device          "tangent"
        mixer_type  "software"
    format          "44100:16:2"
}
audio_output {
        type            "alsa"
        name            "JBL Go - ALSA Bluetooth"
        device          "jblgo"
        mixer_type      "software"
}

Et on relance le service :

sudo service mpd restart

Partage Samba / CIFS depuis NAS D-Link DNS-320

Un déménagement m'ayant amené à réinstaller l'ensemble de mon « système multimédia » constitué d'un NAS et d'un Raspberry Pi, je me suis trouvé une nouvelle fois à avoir le plus grand mal à mettre en place le partage des partitions de mon NAS vers l'ensemble de mes terminaux... et impossible de réutiliser de manière satisfaisante le montage NFS et ses options que j'utilisais jusqu'alors.
Je me suis rabattu alors vers une solution de partage unique via le protocole CIFS proposé par défaut par le NAS.

On commence par créer un nouvel utilisateur dans la section Management > Account Management à qui l'on donne les droits de lecture et d'écriture si les partages ont déjà été défini dans Management > Network Shares ; sinon, les permissions seront définies lors de la création des partages.

Ensuite, on crée, sur les clients un fichier ~/.nascredentials qui va contenir les identifiants de connexion de cet utilisateur :

username=USER
password=PASSWORD

On fait en sorte que seul le propriétaire de ce fichier puisse le lire et l'écrire :

chmod 600 ~/.nascredentials

On crée des points de montage pour les partages du NAS :

mkdir ~/NAS ~/NAS_DOWN

Enfin, on édite le fichier /etc/fstab (en spécifiant bien l'emplacement du fichier .nascredentials) :

//192.168.1.42/Contents /home/bbrice/NAS        cifs    _netdev,vers=1.0,credentials=/home/bbrice/.nascredentials,rw,iocharset=utf8 0 0
//192.168.1.42/torrent /home/bbrice/NAS_DOWN    cifs    _netdev,vers=1.0,credentials=/home/bbrice/.nascredentials,rw,iocharset=utf8 0 0

Puis on monte nos partitions :

sudo mount -a

Par contre, il est sans doute nécessaire d'installer le paquet cifs-utils :

sudo apt install cifs-utils

Si vos partages ne sont pas montés automatiquement au démarrage, consultez cet article.